A Chênée, aux portes de Liège, l'ASBL Coté Solidarité, née au moment des inondations de Liège durant l'été 2021 nous a rejoint récemment et pérennise son action envers toutes les personnes et familles confrontées aux inondations devenues ponctuelles. 

Soutenez-leur action envers les personnes confrontées aux inondations sur Liège et sa région.

Numéro de projet: 732375

 

Demandeurs d'asile à Liège

Merci de contacter Caritas International 

 

ADRESSE:  Rue du Moulin, 320A - 4020 Liège (Bressoux).
Tel.: 04/229.79.38
Info:  formations.liege@caritasint.be


A votre service pour:

 -Formation : Cours de FLE, alphabétisation et module de citoyenneté.
- Permanences sociales et juridiques;
 -APL Auton’home





 

 

Suivez-nous également sur FACEBOOK : 
Page Caritas Secours Liège
Page Caritas Secours francophone

 

Caritas en MUSIQUE!

Rendez-vous le dimanche 23 juin, dès 14h30, Espace Prémontrés
Rue des Prémontrés, 40 à 4000 Liège.  Organisé avec la Bibliothèque du Séminaire.

 

 
Soutenez nos projets toute l'année. Parcourez ce site et découvrez les différents projets  actifs dans l'aide sociale de proximité dans toutes les provinces francophones du pays. 
Nous soutenir? Faites un don en ligne ci-dessus, c'est facile. Mention DON 

______________________________________________________________________________________________________

Caritas en musique 2024

Rendez-vous le dimanche 23 juin de14h30 à 22h
Espace Prémontrés à LIEGE.

Retrouvez le détail du programme dans l'onglet ACTUALITES

_____________________________________________________________________________________________________

 

L'aide aux sinistrés se poursuit au quotidien

28/05/2024.

Sur Liège, l'ASBL Côté Solidarité (projet 732375) est heureux de mettre en place en collaboration avec la Commune de Dalhem un centre d’accueil à la suite des inondations catastrophique de ce 18 mai.

Les citoyens pourront y trouver :

· Une aide matérielle de premier secours tel que kit de cuisine, chauffage d’appoint et tout l’indispensable afin de retrouver une autonomie rapidement

· Un coin d’accueil et d’écoute : Venez partager un moment avec nous !

· Un support administratif et juridique : grâce l’appui de ses bénévoles et du Réseaux des écrivains publics

Accompagnant encore plus de 200 foyers en difficulté à la suite des inondations de 2021, Côté Solidarité s’est de suite mobilisée lors des inondations de ce mai. Il nous pouvait en être autrement. En effet, lors de chaque intempérie, l’association reçoit des centaines de messages et d’appels : le traumatisme de 2021 réveille les angoisses de l’ensemble des personnes impactées depuis 2021.

Ce sont des dizaines de sms et de whatsapp que nous avons reçus, corroborés de photos, étaye Tinou, d’abord cheville ouvrière du centre du Laveu et désormais administrateur de l’organisation. Depuis cette catastrophe, nous avons tissé des relations privilégiées avec ces familles. Lors de chaque évènement pluvieux, ce sont les mêmes stress qui nous reviennent.

Si les communes impactées en 2021 ont réagi, comme Trooz qui a mobilisé ses équipes et anticipé, communiqué en quasi-temps réel avec l’association et les citoyens afin de les rassurer, il s’agit au contraire, au vu de l’ampleur des dégâts, une situation nouvelle pour la commune de Dalhem et ses voisines.

C’est pourquoi dès le 19/05, Côté Solidarité a enclenché son plan d’action : un numéro d’urgence le 04 295 59 50, ouvert de 8h à 20h et a mobilisé l’ensemble de ses équipes. « Au vu de notre expérience, nous ne pouvions pas rester sans réagir. Nous avons malheureusement l’expérience et a contrario le bonheur d’avoir des équipes formidables qui se sont rapidement manifestées » explique Christophe Mathysen, fondateur de l’association.

« Cela fait presque trois ans que nous accompagnons des centaines de familles » explique Maryline Goffart, Vice-présidente de l’association, « sans nous, l’impulsion et la bienveillance que nous leurs accordons, ils risqueraient de basculer vers la précarité. Dans notre société, ce n’est pas acceptable et nous sommes capable, ensemble, de leur redonner un espoir. »
Marie-Claire, renchérit : « Il ne faut pas sous-estimer les cas les plus compliqués : tentatives de suicides, maladies subséquentes... notre quotidien n’est pas simple mais que feraient toutes ces personnes si nous n’étions pas là ! Côté Solidarité est un rempart pour tout un chacun ! »

L’association, forte de son expérience sera dés lors présente dès ce samedi 25/05 pour la gestion du Centre de dons mais surtout d’accueil, en collaboration avec la commune et le CPAS de Dalhem et au support de Caritas.

 TEL: 04 295 59 50 ou dalhem@cotesolidarite.be
_

_______________________________________________________________________

Appel à dons en faveur des personnes soumises aux inondations                                          18 mai 2024

Après l'horreur des inondations en Brabant wallon,  et encore en province de Liège il y a une semaine, aujourd'hui, soit 34 mois après le drame de 2021, l'effroi est une nouvelle fois présent pour de nombreux foyers ! Et ce week-end, il pleuvra encore...

Sur Liège et sa région, Côté Solidarité accompagne depuis 2021 les familles sinistrées des inondations en Province de Liège, si les nouvelles victimes des autres provinces se sentent déjà oubliés…Nous leurs souhaitons beaucoup de courage! Car ceux de 2021 le sont depuis près de déjà trois ans.

Et oui, lors de chaque crue, lors de chaque alerte, leur vie s’arrête pour scruter le ruisseau, le champ, la rivière pour se rassurer. Ils ne le seront pas. Plus jamais.

Lorsque l’on perd une partie de sa vie, car c’est bien de cela qu’il s’agit, les choses reste à jamais gravées ? Comme vous et nous, l’ensemble de nos vies, de nos souvenirs, se trouvent dans nos rez-de-chaussée, voir dans nos caves.  Quand une inondation survient, ceux-ci sont emportés par l’eau.

Dormiriez-vous tranquille si vous saviez qu’à tout moment votre vie peut être emportée ?

Ces dernières heures, de nombreux témoignages nous sont parvenus. Nous vous en livrons quelques-uns :

Nadia, 34 ans : Le stress monte, cela déborde de partout, pas de nouvelle de la commune qui doit-on contacter ?

Fatima, 45 ans : Merci de prendre de nos nouvelles, je pense qu’une nouvelle fois je ne vais pas dormir, le cauchemar se répète

Jean, 52 ans : Nous n’aurons plus jamais la même vie. Fini le court tranquille de l’eau, bonjour l’horreur de la moindre intempérie

Marie, 74 ans : J’ai peur. Mon mari était encore là en 2021 mais sa santé s’est vite dégradée. Je suis seule maintenant. Que vais-je faire ?

Se rappeler… Ne pas oublier !

Il est déjà triste de dire que l’actualité quotidienne, quelle qu’elle soit, à supplanté le malheur que ces personnes ont connu. Ils sont parfois des voisins, des amis, ils ne sont jamais loin, ils sont près de 50.000 en province de Liège ! Les élans de Solidarité furent là les premières semaines mais sur une telle catastrophe, les experts estiment qu’il faut 4 à 10 ans pour que la zone concernée revienne à son niveau précédent. Avant cette nouvelle horrible nuit, ce sont encore près de 150 foyers que nous accompagnons encore dans la reconstruction de leur vie.

Aujourd’hui, ce sont des centaines de foyers qui s’ajoutent à cette liste !

Nous avons surtout en encore besoin de tout un chacun pour reconstruire !

Concernant les sinistrés sur Liège: 

Ligne générale : 04 295 59 59 (mardi à samedi de 9h à 17h)

hello@cotesolidarite.be - https://cotesolidarite.be/contacts/

N'hésitez pas à faire un don en mentionnant le projet  732 375

On compte encore sur vous tous.

 

__________________________________________________________________________________________

Chouette week-end d'équipe à Paris pour l'ASBL Ste Walburge - Liège -mai 2024

 

________________________________________________________________________________________

5ème édition des Housing Action Days - avril 2024

On a mal au logement !

En ce mois de mars 2024, déjà deux personnes sont mortes dans la rue à Liège. Deux, parmi combien d’autres, à Liège et ailleurs.
Fin juin, une première marche du vide réunissait une vingtaine de personnes au centre d’Ottignies. Cette promenade guidée d’environ cinq kilomètres vise à sensibiliser divers publics à la question du droit au logement et, tout particulièrement, à la lutte contre l’inoccupation. La première marche abordait notamment l’action en cessation. Cet outil de lutte contre l’inoccupation dont des associations de droit au logement peuvent se saisir est consacré par le Code wallon de l’habitation durable.
L’originalité du dispositif est de partir du local pour agir sur le régional. La dernière marche du vide en date s’est tenue à Liège le 16 mars dernier. Et le 6 avril, devant l’Hôtel de Ville liégeois, aura lieu encore une grande manifestation pour le droit au logement. Clairement, notre société, a mal au logement.

Que faire ? Que nous manque-t-il pour avancer dans le bon sens et faire rétropédaler l’augmentation constante du nombre de « sans toit », en Wallonie et à Bruxelles ? Pourtant, des alternatives au manque de logements sociaux existent. Les Infirmiers de rue, à Bruxelles et à Liège propose le concept de « Tiny House », ces bungalow durables transportables aisément comme piste de solutions alternatives. Encore faut-il savoir où les poser ? On serait en droit de se poser la question suivante : existe-t-il une véritable volonté politique de remédier à cette problématique ?  Du côté de l’associatif, la réponse est un grand oui !

A Caritas Secours, grâce à vous, nous soutenons de nombreux projets en lien avec l’aide au logement, ce droit humain inaliénable qui mérite toute notre attention, chaque jour que Dieu fait.

___________________________________________________________________________________

A Liège, Caritas en musique 2024 

 

Rendez-vous le dimanche 23 juin dès 14h
Espace Prémontrés à LIEGE. 
Retrouvez l'affiche complète sur la page FB Caritas secours Liège.

_______________________________________________________________________________________

Dans la Bible, c’est Pâques

Quand, au cœur de sa désespérance, Marie Madeleine est appelée par son prénom ; 

Quand sur le chemin d’Emmaüs, les deux compagnons partagent le pain après qu’Il les ait écoutés longuement, patiemment ;

Quand une parole de paix vient à la rencontre de leurs doutes ;

Quand sur la grève, Il prépare à manger à ceux qui demandent à être nourris ;

Quand montrant ses mains et ses pieds blessés, Il se fait communion à leurs souffrances.

 Par la solidarité dont vous témoignez en soutenant les acteurs des associations partenaires de Caritas Secours,

Quand ceux que l’exclusion pousse à la marge sont accueillis et écoutés ;

Quand ceux qui ont faim reçoivent la nourriture dont ils ont besoin ;

Quand ceux qui souffrent sont rejoints dans leur solitude, leur recherche de sens,  

C’est Pâques aujourd’hui grâce à vous ! 

Merci et bonne fête !

Jean SPRONCK , Administrateur

_________________________________________________________________

Memorandum 2024  de Caritas Belgique


Caritas en Belgique est un ensemble d'organisations actives dans les domaines de l’aide humanitaire, de la coopération au développement, de l’accueil des demandeurs de protection internationale, de la protection sociale et des soins de santé.
Avec ce Mémorandum, nous voulons contribuer à un dialogue constructif entre des politiciens responsables et des personnes travaillant sur le terrain chaque jour, au bénéfice des personnes les plus vulnérables qui dépendent des domaines de notre travail.



Agenda 2030 : l’horloge tourne

En 2015, la Belgique, avec plus de 190 autres pays, s'est engagée à atteindre les 17 objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. Ces ODD doivent guider les politiques aux niveaux régional, national et international sur la base d’un ensemble de principes (Ne laisser personne de côté, respect des droits humains, universalité, participation et dialogue et intégration de l’environnement et du développement).

Caritas souligne que ces objectifs concernent l’ensemble de la Belgique, qu’il s’agisse de la politique nationale ou régionale et la planète entière. Huit années se sont écoulées depuis cet engagement mondial. Il reste sept ans pour atteindre ces objectifs.
L’Agenda 2030 est un appel à mettre fin au business as usual et à nous engager sur une nouvelle voie. À cette fin, Caritas demande de :
• Développer une stratégie nationale et durable qui comprend un ensemble solide d’indicateurs permettant de mesurer l’impact des politiques sur les groupes les plus difficiles à atteindre. Cela devrait impliquer la société civile par le biais de processus participatifs significatifs.

• Réorienter les politiques pour mieux prendre en compte les principes
transformateurs de l’Agenda 2030, tout en assurant la cohérence avec les
obligations en matière de droits humains.

• Mettre en place des mécanismes permettant une coordination plus efficace entre les différentes politiques et les différents secteurs et veiller à ce que les politiques soient façonnées dans le cadre des mécanismes existants et soient pleinement cohérentes avec les ODD, tant au niveau national qu'international.

• Mobiliser des ressources suffisantes, en mettant clairement l’accent sur le
financement public et l’autonomisation des personnes les plus exclues de la société.

• Renforcer en priorité l’action climatique (ODD 13) dans les politiques régionales, fédérales et de coopération internationale. En Belgique tout d’abord, suite aux récentes sécheresses et inondations, cela implique entre autres une meilleure coordination entre les différents responsables de la réponse, d’urgence notamment, et d’assurer l’accès aux droits des plus vulnérables. À l’international, la Belgique doit considérablement augmenter son financement climatique (dont un soutien à la mise en place effective du fonds pour les pertes et préjudices).

Lutte contre la pauvreté en Belgique

Le risque de pauvreté augmente en Belgique. Plus de 2 millions de Belges sont menacés de  pauvreté ou d’exclusion sociale, et 13 % des Belges vivent dans un ménage dont le revenu disponible est inférieur au seuil de pauvreté. La pauvreté et l’exclusion sociale se manifestent
dans différents domaines de la vie (revenus, alimentation, éducation, logement et soins) et nécessitent donc une approche multidimensionnelle.

Caritas demande ce qui suit :
• Il est nécessaire de continuer à soutenir les services d’aide alimentaire dans leur fonctionnement. Cela doit se faire en étroite collaboration avec d’autres interventions sociales visant à la distribution de nourriture.

• Augmenter les revenus les plus bas pour qu’ils atteignent au moins le seuil de pauvreté européen. S’engager en faveur d’une fiscalité équitable et durable. Les bas revenus bénéficient proportionnellement très peu des allègements fiscaux dont bénéficient les revenus plus élevés.

• Prévenir le non-recours et le non-accès aux droits sociaux (« non-take up »); un problème sous-estimé dans lequel les revenus les plus faibles sont surreprésentés. La sensibilisation et l’attribution automatique des droits peuvent améliorer l'accès et le recours aux droits.

• Continuer à verser des allocations familiales ; un levier éprouvé contre la pauvreté, et la pauvreté des enfants en particulier. En Belgique, plus d’un demi-million d’enfants grandissent en étant menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale.

• Fournir des produits menstruels dans les écoles et les rendre gratuits pour les enfants et les jeunes jusqu’à 26 ans et les bénéficiaires d’intervention majorée.

• Des milliers de familles paient un loyer trop élevé ou vivent dans des logements mal isolés. L’offre de logements sociaux devrait mieux rencontrer les besoins des personnes à faibles revenus.

• S’engager dans des initiatives de « housing-first » pour les sans-abris. En effet, le sans-abrisme est un problème persistant mais qui ne cesse de s’aggraver, y compris chez les moins de 26 ans.

• Augmenter l’offre de sites et d’emplacements de transit pour les Roms et les gens du voyage. Les mobil-homes sont une forme reconnue de logement, mais l’accès à des emplacements est limité. Cela conduit à l’insécurité et à l’errance illégale.

• Améliorer les possibilités d’éducation pour les personnes vivant dans des
habitations mobiles précaires. Prendre en compte les formes mobiles d’éducation et fournir des écoles d’ancrage pour les enfants recevant une éducation à distance.


• Améliorer l’accessibilité de l’offre et et du coût des soins aux personnes âgées. Beaucoup d’entre elles en étant exclues avec seulement leur pension légale et leurs économies.

Une société accueillante
Les crises internationales telles que les confits en Ukraine, en Afghanistan et les conséquences de la pandémie de COVID-19 ont un impact important sur la Belgique et le reste du monde. Les droits humains des personnes réfugiées ou migrantes sont sous pression.

Ces droits sont fondamentaux, il est inacceptable de faire des compromis à leur sujet. Ces dernières années, les priorités politiques se sont articulées autour de trois piliers : le renforcement des frontières extérieures de l’Union européenne, le durcissement des procédures de protection internationale et l’accent mis sur le retour.

Cependant, pour parvenir à une politique migratoire équitable, il faut de la solidarité et des solutions structurelles :

• Nous demandons une politique de protection internationale et de migration qui place la dignité humaine au centre, conformément à la Convention des Nations Unies sur les réfugiés, aux droits humains et aux Pactes mondiaux pour la migration et sur les réfugiés. Le gouvernement belge devrait faire preuve de leadership européen en encourageant l’UE et ses États membres à faciliter la mobilité humaine et à mettre fin à la violence, aux refoulements et à la discrimination à l’intérieur et aux
frontières de l’UE.

• Nous demandons davantage de voies d’accès sûres et légales en Belgique et en Europe pour les personnes ayant besoin d’une protection internationale, par le biais de programmes de réinstallation, de community sponsorship, de regroupement familial et de visas humanitaires, mais aussi pour les travailleurs migrants, par le biais de permis de travail et de séjour. Il est grand temps de reconnaître la contribution positive et indispensable des migrants à une vie sociale, culturelle, politique et économique dynamique et diversifiée.

• Déplorant le recul des standards de protection internationale en de nombreux endroits du monde / en particulier dans les pays riches, nous appelons à un accès garanti et continu à des procédures de protection dignes et efficaces et à des conditions d’accueil de qualité. Ce faisant, tout demandeur de protection internationale devrait avoir accès à une assistance juridique de qualité et à une procédure équitable.

• Le droit à la vie familiale et l’intérêt supérieur de l’enfant sont des principes qui doivent primer à tout moment.

• Enfin, la migration est un phénomène mondial et nous voyons un lien clair et positif avec le développement dans les pays d’origine et en Belgique. Les Ministères de l’intérieur, de l’Economie et des Affaires étrangères devront y prêter davantage attention pour débloquer le plein potentiel de ces interactions, dans le respect des principes de la Note stratégique sur la migration et le développement.

Solidarité internationale : aide humanitaire locale et coopération au
développement efficace Les situations d’injustice susmentionnées peuvent également être transposées au niveau international. L’instabilité mondiale n’a fait qu’intensifier l’impact et l’intensité des crises humanitaires pour les populations touchées soutenues par le réseau mondial Caritas.

Nos partenaires, qui opèrent – entre autres – au Sahel, en Afrique centrale ou au Moyen-Orient, sont témoins de conflits permanents, de systèmes fragiles, de déplacements et des effets dévastateurs des catastrophes climatiques qui provoquent des souffrances et des crises prolongées.
Malgré la gravité de ces situations, la réponse de la communauté internationale reste inadéquate. 

La tendance au sous-financement structurel de l’aide humanitaire internationale a été renforcée par la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine. Le financement actuel doit évoluer vers une politique durable, flexible – qui s’adapte aux besoins réels – et ne dépend plus de la médiatisation des crises.

La Coopération belge au développement y joue un rôle important et les élections de 2024 sont l’occasion de fixer un cap ambitieux en :
• Tenant les promesses d’allouer 0,7% du RNB à l’aide publique au développement, dans un délai strict et réaliste, et sans compter le coût de l’accueil des demandeurs de protection internationale en Belgique.

• Respectant les engagements concernant un soutien financier renforcé et flexible pour les organisations humanitaires et les organisations locales de la société civile.

• Promouvant la programmation de partenariats et de financements à la croisée de l’aide humanitaire, de la coopération au développement et des opérations de paix. Cette programmation devrait combiner la réponse aux crises et la prévention des crises, dans le respect des principes humanitaires d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance.

• Coordonnant et en investissant dans des politiques équitables et cohérentes avec les objectifs de développement durable, en particulier dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la migration et de l’action climatique.

_____________________________________________________________________

 

 Maroc, vous souhaitez faire un don? 

C'est possible via Caritas International.
Rendez-vous sur le site : https://www.caritasinternational.be/fr/

__________________________________________________

_____________________________________________________________

A partir de septembre en la Cathédrale de Liège

 

 Caritas Secours francophone a largement participer à venir en aide aux victimes des inondations de juillet 2021 en redistribuant plus de 600 000 euros de dons reçus grâce à votre générosité.

En contact régulier avec de nombreux "sinistrés" de la région de Liège et de Verviers, Annie et Dominique Servais, volontaires liégeois, ont réalisé une exposition et un livert photo rendant hommage à la résilience des victimes. 

Vous pouvez commander cet ouvrage en contactant regine.kerzmann@caritas.be 

 ______________________________________________________________________________

Traditionnelle collecte du 15 août au profit de Caritas Secours dans tout le diocèse de Liège.

Comme c'est le cas chaque année, en amont de l'assomption, les collectes des célébrations du week-end dans le diocèse de Liège se feront au profit de Caritas Secours délégation Liège. Et si vous ne pouvez y assister, faites un don ci-dessus, c'est facile. 

La Collecte du 15 août se veut au profit des 72 projets sociaux du réseau d'associations actives dans l'aide sociale de proximité sur l'ensemble du territoire de la province de Liège.

________________________________________________________________
Mai 2023 
INONDATIONS

C'est le 30 juin prochain que prendra fin l'accompagement officiel des victimes des inondations de juillet 2021 via le service wallon DASI (Dispositif d'accompagnement individuel). 

Le profil des personnes toujours en difficultés reste préoccupant et concerne une centaine de familles principalement situées en province de Liège, sur l'arrondissement de Liège (Angleur, Chânée, Kinkempois) mais aussi sur Chaudfontaine, Esneux, Tilff, Olne, Trooz et Verviers. 

Caritas Secours, St Vincent de Paul et la Croix-Rouge continuent de s'activer afin de sortir un maximum ces familles des soucis financiers et matériels. Nombre d'entre elles ont été flouées par des entrepreneurs malveillants. Les coûts des matériaux ont augmenté, ils doivent faire face à d'innombrables difficultés d'ordre pratique et financiers.

Nombreux sont les sinistrés qui ont aussi besoin de coups de main logistique pour pouvoir réintégrer pleinement leurs maisons, besoin de soutien pour garder courage et terminer d'avancer.

Nhésitez pas à nous contacter. Nettoyages, peinture, travaux de rénovation, jardinage, carreleurs, plafonneurs, ....

  • Sur Liège: contactez
    ASBL Coté Solidarité 
    Rue des Grands Prés, 164, Chênée. Tel.: 04 295 59 59
    mail: aide@cotesolidarite.be
          ASBL Caritas Secours francophone
          regine.kerzmann@caritas.be
 
  • Sur Verviers
    Le relais social: Mme Delvenne: relais.social.urbain.verviers@rsuv.be

  • Sur Esneux: contactez Cap's Mery: avenue d'Esneux 176.
    Tel. 0473 56 39 23

 

_____________________________________________________________________
 
INONDATIONS

"Ce n'est pas parce que vous fermez un dossier que cela signifie que le problème est résolu"

8 Février 2023

La famille Caritas a tenu à ajouter une note de bas de page au message publié par Assuralia à l'issue des demandes d'indemnisation pour les inondations.

Début février, Assuralia a indiqué que tous les sinistres liés aux inondations en Wallonie, à l'exception de 3%, avaient été clôturés, pour un montant de 2 milliards, qui passerait à 2,4 milliards selon les estimations. Il semblait que c'était la fin du problème. Toutefois, Assuralia a plaidé pour que les choses aillent plus vite à l'avenir et que la charge administrative soit réduite. Nous ne pouvons qu'être d'accord avec cela. Quant aux faits que les problèmes liés aux inondations seraient largement derrière nous, il s'agit là d'une sous-estimation grossière de la réalité.

De nombreux dossiers d’indemnisation traînent encore, de nombreuses victimes vulnérables ne figurent pas dans les chiffres officiels de remboursement. En cause : la lenteur et la lourdeur des démarches administratives, l’impossibilité de prouver la valeur des biens disparus, l’absence de logement provisoire et la malveillance et l’exploitation de certains entrepreneurs véreux.

"Nous travaillons en étroite collaboration avec plusieurs associations locales sur le terrain, qui sont en contact quotidien avec des centaines de familles victimes de ces inondations. Beaucoup d'entre elles vivent encore dans des conditions éprouvantes. Elles vivent au premier étage parce que le rez-de-chaussée n'est pas encore sec, dans des conditions sanitaires insuffisantes depuis plus d'un an et demi. Aujourd'hui encore, de nouvelles victimes se manifestent", explique Jean Spronck, président de Caritas Secours.

Depuis la catastrophe survenue en juillet 2021, Caritas, par l'intermédiaire de ses départements opérationnels nationaux Caritas Secours et Caritas Hulpbetoon, a déployé de nombreux efforts sur les territoires touchés grâce aux nombreux dons reçus. Par exemple, nous avons distribué de nombreuses boîtes à outils, des dizaines de poêles à pellet, des ressources énergétiques (bois, pétrole, pellets…),des milliers litres de peinture, de l’aide matériel et autres équipements électroménagers.

Entre résilience et abandon

Maintenant que l'aide gouvernementale annonce la fin de son accompagnement pour le 30 juin, Caritas a mis en place sa propre Task force, avec l’ASBL Coté Solidarité et des Ecrivains Publics volontaires. Par ce biais, nous voulons fournir une assistance juridique aux victimes vulnérables laissées pour compte près de deux ans après le drame. Nous voulons les aider à savoir exactement ce à quoi elles ont droit, quelles démarches elles doivent entreprendre et aussi les aider à rédiger des lettres, à les classer et à assurer le suivi auprès des administrations.

Dominic Verhoeven, directeur Caritas Vlaanderen de conclure : "Certaines victimes des inondations ont même abandonné l'espoir de récupérer quoi que ce soit parce qu'ils ne savent plus par où prendre leur dossier, leur chantier; ils ne sont pas rares à se débattre encore avec toutes les procédures administratives et numériques. C'est pourtant, déjà le second hiver qu'ils sont forcés de traverser dans des conditions éprouvantes."

_____________________________________________

Inondations: on compte encore sur vous

publié le 10 septembre2022

En juillet 2021, les vallées de la Vesdre et de la Hoëgne - entre autres - ont été victimes de graves inondations. Nombreux sont celles et ceux qui ont tout perdu dans cette catastrophe naturelle.

En juillet 2023, beaucoup de choses auront été réparées, remplacées, soit par la
solidarité, soit par les assurances, soit encore par les Autorités communales.
Mais qu’en sera-t-il des blessures intérieures subies par toutes ces personnes,
enfants, femmes ou hommes, voire même animaux, qui habitaient le long de ces
paisibles rivières.

C’est parce que nous avons été témoins de ces souffrances que nous voulons témoigner. L’actualité chasse un sujet pour un plus récent et lentement l’oubli repousse loin de nos mémoires et de nos préoccupations, ces personnes qui subissent toujours dans leur corps et dans leur mental, les séquelles de ces inondations.
Nous désirons aller à la rencontre des personnes issues des milieux les plus précarisés qui habitent encore près de ces cours d’eau, recueillir leur témoignage, écouter leurs souffrances, leurs angoisses, leurs peurs, leurs espoirs…
Nous ne pouvons couvrir toutes les vallées et avons décidé de nous cantonner à un quartier populaire et pauvre de Verviers, les Prés-Javais ainsi qu’à quelques autres sinistrés proches.

Ces récits de vies feront l’objet d’un recueil. Ils seront illustrés de photos dans le but de faire mémoire et d’aider ces personnes originaires de ce quartier populaire et pauvre à avancer en sachant qu’elles ne sont pas oubliées et que, au-delà de l’aide matérielle reçue, elles gardent toute leur dignité de Femmes et d’Hommes.
Si nous pouvons nous consacrer à la recherche des témoins qui acceptent de nous livrer leurs sentiments, à la collecte des témoignages ou à la prise de vues, nous avons par contre besoin d’un soutien pour l’impression des recueils ainsi que l’impression et l’encadrement des photos. Nous serions très heureux si vous pouviez nous soutenir dans notre initiative par un don sur le compte de Caritas Secours Liège BE04 2400 8007 6231 qui fera l’objet d’une défiscalisation dès 40€.

Déjà nous vous remercions de nous avoir lu et de l’aide que vous pourrez nous apporter et nous prions de recevoir nos sincères salutations.

Les porteurs du projets,

Heike Sonnen, Pasteure de l’EPUB, Verviers- Laoureux et Spa
Stanis Kanda, Doyen de Verviers
Annie Denoël et Dominique Servais, Caritas Secours Liège

 ___________________________________________ 

Inondations: un an après, Caritas Secours lance l'opération « mains tendues »


Au matin du 14 juillet 2021, face à l’ampleur des pluies torrentielles provoquant les inondations que l’on connait, Caritas Secours francophone fut l’une des premières associations à lancer un appel à dons et à soutien envers ceux qui allaient tristement devenir des milliers de victimes sinistrées.

Au total un peu plus d’un demi-million d’euros (554 000 euros) seront récoltés en quelques semaines avant d’être reversées, selon les besoins, dès le mois d’août, aux associations actives sur le terrain au plus des victimes de ces inondations historiques. L’aide financière se poursuit.

Un an plus tard, les besoins restent importants. Si une majorité des victimes des inondations a pu récemment réintégrer son logement, il reste à faire en ces maisons pour revivre un peu normalement.

Plus d’un millier de litre de peintures offerts

Ainsi, Caritas Secours, en ce jour de mémoire, relance un appel à dons financiers via son compte
BE04 2400 8007 6231  (défiscalisation dès 40 €) communication : INONDATIONS

Mais aussi un nouvel appel, nommé opération « Mains tendues », afin de relancer celles et ceux qui, depuis un an, ont proposé leur aide spontanée sans pouvoir véritablement agir immédiatement  étant donné la lenteur de séchage des maisons et de réintégration des lieux de leurs habitants.

Des centaines de victimes des inondations à travers toute la Wallonie sinistrée, principalement en province de Liège, ont besoin d’aide afin d’effectuer des travaux de toutes sortes dans les maisons et jardins sinistrés.
Travaux de peintures, d’installation, de petites rénovations, de nettoyage, de jardinage…

Faites-vous connaitre ainsi que le type d’aide que vous pouvez apporter et vos disponibilité tout au long de l’été, auprès de nous via coordinationliege@caritassecours.be ou à travaux@cotesolidarite.be.

Caritas secours francophone avec le soutien de son homologue flamand Caritas Hulpbetoon poursuivent l’aide directe envers les familles sinistrées dans le besoin.

Plus de 1500 litres de peintures et d’accessoires ont été livrées ce 14 juillet au sein du siège de notre partenaire l’ASBL Cote Solidarité, à Chênée, qui se chargera, dans les prochains jours de la distribution. Cette aide fut également possible grâce à la collaboration des Etablissements Simon - Liège

Mais aussi, des kits de boites à outils sont également en cours d’élaboration afin d’être distribués dès le mois d’août aux nombreuses familles demandeuses d’outils de bricolage pour effectuer des travaux dans les maisons.

En outre, une nouvelle livraison de gros électros sera fournie prochainement aux familles de la région de Verviers, en attente de ce soutien, et ce, en collaboration avec le Relais social de Verviers et l’ASBL Verviers, ma Ville solidaire que Caritas Secours francophone soutient depuis septembre dernier.

Le soutien est continu depuis un an et se poursuivra jusqu’au bout. Aussi grâce à la générosité de tous.

 Plus d’info : 0486 26 23 21

 

______________________________________________________________________

 

Inondations: Dix mois après, l'aide se poursuit

 

 

Depuis janvier dernier, Caritas Secours francophone continue, grâce aux dons reçus de venir en aide aux victimes des inondations dans toute la Wallonie, dans la mesure des moyens disponibles. 

Vous  avez été victimes des eaux? vous êtes concerné par la perte d'un bien matériel qui n'a pu être remplacé ou qui n'était pas assuré ? Vous connaissez une famille "sinistrée" et en difficulté pour le paiement d'une facture d'énergie, d'un loyer? 

Contactez nous! Nous sommes conscients qu'il reste à faire. Faites-vous connaitre. 

Par mail coordinationliege@caritassecours.be

(N'oubliez pas d'indiquer votre numéro de téléphone afin que l'on puisse vous recontacter rapidement) 

 

 

          

Sous-menu
A Chênée, aux portes de Liège, l'ASBL Coté Solidarité, née au moment des inondations de Liège durant l'été 2021 nous a rejoint récemment et pérennise son action envers toutes les personnes et familles confrontées aux inondations devenues ponctuelles. 

Soutenez-leur action envers les personnes confrontées aux inondations sur Liège et sa région.

Numéro de projet: 732375

 

Demandeurs d'asile à Liège

Merci de contacter Caritas International 

 

ADRESSE:  Rue du Moulin, 320A - 4020 Liège (Bressoux).
Tel.: 04/229.79.38
Info:  formations.liege@caritasint.be


A votre service pour:

 -Formation : Cours de FLE, alphabétisation et module de citoyenneté.
- Permanences sociales et juridiques;
 -APL Auton’home





 

 

Suivez-nous également sur FACEBOOK : 
Page Caritas Secours Liège
Page Caritas Secours francophone

 

Caritas en MUSIQUE!

Rendez-vous le dimanche 23 juin, dès 14h30, Espace Prémontrés
Rue des Prémontrés, 40 à 4000 Liège.  Organisé avec la Bibliothèque du Séminaire.